Roland Garros : le tournoi de la désillusion française !

Roland Garros est l’un des quatre tournois du grand chelem qui réunit les meilleurs joueurs mondiaux. Chaque année le site de la porte d’Auteuil enregistre des milliers de visiteurs. De nombreux passionnés étaient présents durant toute la quinzaine pour soutenir les joueurs tricolores, dans l’attente d’une hypothétique victoire française…

Petite piqure de rappel : depuis le sacre de Yannick Noah en 1983, aucun autre joueur français n’a su remporter le tournoi, ni même se hisser en finale. Pourtant chaque année l’espoir est immense, le public attend le prochain joueur français qui trouvera les armes pour pouvoir –enfin- brandir la coupe des Quatre Mousquetaires.

Mais que manque-t-il aux joueurs de l’hexagone  ?

Sûrement la défense de Djokovic (n°1), le coup droit de Nadal (n°2), ou bien la technicité de Federer (n°3). En effet, avec les 3 premiers mondiaux, la concurrence est rude et il est difficile de se faire une place au soleil. Pourtant les Français n’ont pas à démériter ! La jeune génération comptant Gasquet, Tsonga et Simon, a bien repris la relève. Ces joueurs ont atteint leur meilleur niveau cette année, qui leur a fait remporter de belles victoires.  Richard Gasquet se hisse ainsi à la 19ème place mondiale, Gilles Simon campe à la 12ème et Jo-Wilfried  Tsonga lui entre dans le top 10 pour devenir le 5ème joueur mondial, grâce notamment à sa demi-finale à Wimbledon et à son quart de finale à l’US Open.

Cette année logiquement, les attentes du public étaient encore plus grandes que les fois précédentes. Mais la désillusion est toujours au rendez-vous sur la terre battue de Roland Garros. Depuis des années, Jo-Wilfried Tsonga représentait les meilleures chances françaises mais le n°1 français a échoué aux portes de la demi-finale contre un Novak Djokovic, plus défensif que jamais. Malgré les 4 balles de matchs qu’a su se procurer le Français, il n’a pas pu les concrétiser face au n°1 mondial, qui a par la suite remporté le match. Tsonga était la dernière chance française… Les espoirs d’une victoire française se sont éteints avec cette défaite.

Pourtant le Roland Garros 2012 restera dans les mémoires grâce aux belles performances des Français. Nous pouvons parler, sans subjectivité, d’ « exploits français » surtout de la part Paul-Henri Mathieu. Actuellement, le joueur classé à la 261ème  place mondiale, a réussi à sortir, après un match effréné de plus de 5h de jeu ( 18/16 pour le 5ème set), le 11ème joueur mondial, John Isner. Virginie Razzano ( n°115) a quant à elle frappé un grand coup en éliminant Serena Williams (n°5) dès le premier tour !

Au-delà des exploits, les Français ont fait preuve d’une belle combativité en remportant leurs matchs en 4 ou 5 sets offrant du jeu et de l’émotion aux spectateurs totalement voués à leur cause. Des « Allez Jo » ou «  Allez Paulo » s’élevaient des gradins de Roland Garros, pour donner du courage au joueur qui se démenait sur le terrain. Ces soutiens, si importants, ont aidé mentalement les joueurs à se dépasser sur le terrain mais ne leur garantissant jamais la victoire.

Pourtant il ne faut pas leur jeter la pierre, Roland Garros est l’un des tournois les plus attendus par les tennismans mais aussi par le grand public. De ce fait, la pression sur les épaules de nos frenchis est énorme, qui sont gagnés par l’envie de réussir et de produire un jeu de qualité pour les spectateurs. Cependant ils sont très vite rattrapés par le poids de l’enjeu et des attentes. Aux heures de gloire d’Amélie Mauresmo (ancienne n°1 mondiale), la Française n’a jamais su remporter le tournoi pour faute de « crispation ». Les joueurs français sont attendus et ils le savent.

Mais cela serait-il chauvin de ne justifier la désillusion française que par l’énorme pression qui est soumise aux joueurs ? Non, bien sur que non. Les 3 meilleurs joueurs du monde tiennent leur rang et ils n’aideront pas les Français à soulever la coupe d’argent. Pour gagner, il faut un mental (mis à mal par la pression) et un physique (mis à mal par les meilleurs joueurs mondiaux) !

A noter que la France est la nation la plus représentée, avec l’Espagne, dans le top 20. Elle devance même les Argentins et les Américains, laissant ainsi espérer une victoire française à Roland Garros dans les années à venir.

Ceci étant dit, si une victoire française n’est toujours pas d’actualité à Roland Garros, il faut reconnaître la progression des joueurs français qui ont été treize à atteindre le deuxième tour, un record qui datait de 1971.

Publicités
Cet article, publié dans Sport, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s