Le retour du French loleur

Le sacre récent de Jean Dujardin aux Oscars et d’Omar Sy aux César a ravivé une facette de la France trop souvent oubliée ces dernières temps : son humour. Il est vrai que 2011 fut une année faste pour la patrie du regretté Coluche, où l’humour français a retrouvé ses couleurs, où la french touch a fait son come-back. Cartographie du rire en 2012.

En commençant donc avec son plus digne représentant, Jean Dujardin et sa conquête de l’Amérique. Ses passages au Saturday Night Live et chez Jimmy Falon resteront dans les annales. Un grand bond en avant pour celui qui avait commencé avec les Nous C Nous et dans les cafés théâtres. Autre promotion au statut de vedette : Omar Sy et ce qu’on appelle « le phénomène Intouchables ». Une femme raconte même avoir eu peur d’accoucher en pleine salle de projection tant le film la faisait rire et provoquait de contractions. Et elle n’est pas la seule à avoir ri aux larmes en le voyant : près de 20 millions d’entrées en France, une récompense majeure aux César, un carton en Allemagne (plus gros succès français là-bas) et de nombreux remake déjà prévus. En ce qui concerne 2012, et si on s’avance un peu, on peut dire que la comédie de l’année sera certainement Radiostars qui sort en avril prochain, prix du dernier festival de comédie de l’Alpe d’Huez. Manu Payet et Clovis Cornillac se lancent dans une version française de Good Morning England avec un road movie à travers l’Hexagone et les ondes radiophoniques.

Les planches de nos théâtres elles non plus ne sont pas en reste. Gaspard Proust, héritier de Desproges (?), distille un humour corrosif et une ironie noire. Récemment vu dans l’Amour dure Trois Ans en avatar de Beigbeder, ce jeune comédien devrait vite s’imposer comme un grand. Stéphane Bak a lui 15 ans et déjà de nombreuses scènes à son actif. N’hésitant pas à faire dans l’auto-dérision, son talent précoce lui a récemment permis de faire la première partie de l’humoriste Anthony Kavanagh. Enfin, l’une des révélations de la Série Bref, Baptiste Lecaplain. Son extravagance fait le bonheur des spectateurs depuis quelques années et le succès de la série de Canal+ devrait le hisser en haut de l’affiche.

La télévision a quant à elle permis à certaines séries de devenir de véritables phénomènes. Bref c’est l’émission événement de la rentrée 2011, c’est aussi la plus courte. Pas plus d’une minute et cinquante secondes pour ce bijou de réalisation. La force de la série tient en deux choses : une originalité de la mise en scène (des plans rapides, des cuts percutants, le contraste entre les fantasmes de la voix off et la dure réalité de ce qui lui arrive…) et le personnage principal, trentenaire dégarni et loser, qui exacerbe les tracas de chacun pour faire rire. Autre chaîne, autre format avec Very Bad Blagues qui depuis plus d’un an fait le bonheur de Direct 8. David Marsais et Grégoire Ludig lancent chaque soir un épisode commençant par « Quand on est… ». Là s’abattent les limites de leur imagination grâce à des répliques ravageuses, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs.

Mais en 2012 c’est Internet qui reste le meilleur moyen de se faire connaître, permettant à de jeunes inconnus de devenir les idoles des jeunes. Il n’est plus rare de les voir reprendre les meilleures répliques des Norman, Hugo, Cyprien, Mister V et autres Jérôme. Ces jeunes là ont trouvé le bon filon : un moyen de communication libre et illimité (Internet) et un humour qui touche chacun dans ses tracas quotidiens. Il suffit de voir l’engouement des médias ces derniers mois pour comprendre que ces jeunes humoristes, encore inconnus il y a quelque temps, deviendront l’humour français de demain. Et peut-être même déjà d’aujourd’hui puisque que Norman et sa bande ont rempli de Grand Rex en janvier dernier, soit près de 3 000 jeunes fans (et leurs parents) présents pour crier son nom. Autre perle du net, l’ovni 10 Minutes à perdre. Ce site lancé en 2010 compte déjà 163 000 fans sur sa page Facebook et de multiples buzz à son actif : une vidéo avec les LMFAO mais surtout une parodie du phénomène The Artist élégamment rebaptisé The Fartist, félicité par Michel Hazanavicius lui même. L’humour potache est invoqué, le dessous de ceinture revendiqué (le « Zboub » est une véritable religion pour Baptiste et sa bande), mais fait toujours mouche. De plus, 10 minutes à perdre garde un objectif : faire connaître les talents du net, ce qu’ils feront avec l’ouverture du site 10 minutes à gagner, qui permettra aux internautes de voter pour de jeunes inconnus méritant d’être mis en avant. Ces humoristes 2.0 n’en ont pas fini de nous faire rire et pourraient en 2012 gagner du galon en passant du petit petit écran d’internet au petit écran tout court (et pourquoi pas le grand).

« Et les femmes dans tout ça ? » direz vous. Il est vrai que sur la toile comme à la télé ou sur scène, la femme humoriste débutante a parfois du mal à se frayer un chemin vers la lumière dans un monde trop souvent dominé par les hommes. Néanmoins certaines n’hésitent plus et se lancent sur le web comme par exemple la pétillante Natoo et ses « Chroniques d’une fille ludique ». Souvent accompagnée par un ami d’enfance de Norman, Kémar, elle livre dans ses vidéos une fantaisie dont les garçons devraient prendre exemple. Avec elle la femme humoriste a de beaux jours devant elle.

Ceci étant dit, on peut se demander une chose : pourquoi un tel engouement pour l’humour en France ? Un besoin croissant de rire en ces temps difficiles ? Face à la machine de guerre qu’est l’humour US, la France renaît enfin et produit de nombreux talents qui ne demandent qu’à être entendus. Et ils ne s’arrêteront pas de sitôt, bien décidés à se faire un nom. De cela personne ne se plaindra.

Publicités
Cet article, publié dans Culture, Du coté de chez nous, Médias / Web, Société, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s