Comment Google vous suit à la trace

Comme prévu, c’est ce 1er mars que Google a mis en place ses nouvelles règles de confidentialité. Le géant américain n’aura donc pas pris en compte la demande et les inquiétudes de la CNIL l’invitant à reporter le lancement de ses nouvelles conditions d’utilisations. Le Web est il en passe de devenir le fameux « Big Brother » d’Orwell? Car si ces nouvelles règles doivent simplifier la vie de l’utilisateur, elles sont préoccupantes quant à l’immense base de données dont Google disposera sur ses utilisateurs.

Quels changements pour l’utilisateur ? 

Concrètement, la nouvelle politique de Google en terme de confidentialité consiste à unifier près de 60 règles pour simplifier ses conditions d’utilisations. L’objectif officiel du géant de l’internet est de rendre plus claires les interminables pages que constituent les conditions d’utilisation et de permettre à l’utilisateur une meilleure expérience et de meilleurs résultats dans l’utilisation de ses services. Ainsi, ce sont les conditions d’utilisation de services comme Gmail, YouTube, Android, Google Actualités, Google Maps, Google Docs, Google Chrome, Google+, etc… qui sont regroupées en un seul et même texte.

Le principal changement, outre l’homogénéisation des textes, réside donc dans la façon dont la firme de Mountain View voit ses utilisateurs. Avec cette unification des données, chaque internaute connecté aux différents services de Google ne représente qu’une seule et même personne, là où auparavant chaque compte était dissocié. Ainsi, le moteur de recherche peut dorénavant analyser les faits et gestes de tous ses utilisateurs et ainsi constituer une base de données unique sur tout individu utilisant ses services.

Ce regroupement d’informations va permettre à Google d’en savoir beaucoup sur chacun de ses utilisateurs. Ainsi, des informations comme des coordonnées de géolocalisation, un agenda personnel, l’historique des recherches, de navigation ou de discussions en ligne, constitueront cette base de donnée. Cette vision globale de l’utilisateur permet à la société américaine de mieux cibler et cerner chaque utilisateurs et par conséquent les publicités à lui diffuser.



Les inquiétudes de la CNIL

C’est donc malgré les objections de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) que Google impose ses nouvelles conditions d’utilisation. La police des libertés informatiques s’est dite inquiète dans un communiqué publié le 28 février demandant au géant de l’informatique un report du lancement de ces nouvelles règles. Une inquiétude d’autant plus vive tant l’Américain occupe une place importante sur le marché mondial : « L’impact sur la vie privée et la protection des données est d’autant plus important que Google représente plus de 80% du marché européen des moteurs de recherche, environ 30% du marché européen des smartphones, 40% du marché mondial de la vidéo en ligne et plus de 40% du marché mondial de la publicité en ligne. »

De son coté, Peter Fleischer, responsable de Google, affirme avoir «à plusieurs reprises proposé au cours des derniers mois à la CNIL de les rencontrer afin de répondre aux questions qu’ils pouvaient avoir» et être «toujours ouvert à cet échange». Avant d’ajouter avoir « à coeur d’offrir à nos utilisateurs une expérience optimisée avec les services de Google et de rendre nos engagements en matière de confidentialité faciles à comprendre ».

Face aux inquiétudes et à la polémique, le groupe assure que toutes les informations personnelles collectées ne seront pas vendues à des tiers.

Ceci étant dit, cette nouvelle politique de confidentialité relance un débat sans fin sur la protection des données sur internet. Entre Google et autres Facebook, les géants du web ont certainement plus d’informations sur vous que les autorités. Ces aspirateurs de données personnelles sont toujours à la recherche de plus d’informations sur leurs utilisateurs pour leur vendre d’avantages de publicités tandis qu’aucune autorité ne peux réellement contrôler efficacement ces pratiques.

Publicités
Cet article, publié dans Médias / Web, Société, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Comment Google vous suit à la trace

  1. Toupidek dit :

    Bonjour,
    Il est important de rappeler qu’un réglage relativement simple des paramètres de Google permet d’éviter les publicités dites ciblées – parce que vous refusez que les informations sur votre navigation soit stockée. Par ailleurs, quelques précautions minimales sont tout de même requises, notamment à partir de votre navigateur (qui peut parfaitement refuser les cookies de traçage, sans parler de la possibilité de « navigation privée » qui supprime l’envoi d’informations vous concernant).
    Vous pouvez aussi utiliser un moteur de recherche qui ne vous trace pas (https://duckduckgo.com/ , ou https://ixquick.com/fra/ , par exemple).
    Quelques utilitaires sont aussi pratiques, tel http://adblockplus.org/en/ pour éviter les publicités invasives (pop-ups, notamment).
    Mais surtout, évitez de cliquer compulsivement sur des liens sans réfléchir un peu avant…
    Amicalement,
    MK

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s